Non classé

C’est quoi l’amitié ? Comment se construit-elle ?

A l’heure des réseaux sociaux, il est peut-être utile de repenser la véritable amitié. Encore faut-il savoir de quelle amitié on parle. Ce sentiment à la base des relations sociales mérite toute notre attention. Pour bien naviguer entre copain, ami proche, meilleur ami, faux ami et ami toxique…

 

« L’amitié est toujours une douce responsabilité, jamais une opportunité ». Khalil Gibran

 

Ce que l’amitié est

Cette relation sociale librement choisie implique que deux personnes partagent des goûts similaires, des objectifs communs, une passion partagée. L’amitié sous-entend que deux protagonistes sont unis par des histoires, des anecdotes et des épreuves. Avec le temps, elle résiste aux malentendus, aux clashs et aux changements constitutifs de la vie. Elle se renforce et s’enrichit pour donner naissance à une relation qui donne de l’énergie, inspire, nourrit, soutient et complète sa propre personnalité. Autant dire que cela ne se trouve pas à tous les coins de rue ! Un ou une allié.e qui est capable de donner sans attendre en retour, bienveillant.e, heureux.se de notre bonheur ne se compte la plupart du temps que sur les doigts d’une main. Il ou elle vient alors rejoindre les précieux « meilleurs amis » ou « amis proches ». A qui l’on peut confier joies et peines, doutes et problèmes existentiels. Sans que l’autre juge.

 

« Vieille amitié ne craint pas la rouille. » Proverbe

 

Ce que l’amitié n’est pas

Le nombre de likes sur les réseaux sociaux ne doit pas nous éloigner de ce qu’a été, est et sera toujours l’amitié, à savoir une relation authentique à l’opposé du superficiel et d’une vision illusoire. Certes on peut avoir des affinités avec une personne, mais ce n’est que le temps et les moments de partage dans la vraie vie qui transforment un lien en quelque chose de profond et respectueux de soi. Mais parfois, la relation peut basculer – comme en amour – vers une relation exclusive. Souvent pour combler une fragilité, on croit trouver en l’autre un miroir de soi. Qui ne peut mener au final qu’à une sensation d’étouffement… Il est donc vital de ne pas attendre tout d’une amitié. Varier les relations, les nourrir les unes des autres est le seul moyen de prendre le meilleur de chacun, face aux différences de points de vue et divergences inhérentes à toute relation.

 

« Chacun se dit ami. Mais fou qui s’y repose : rien n’est plus commun que ce nom, rien n’est plus rare que la chose. »  Jean de la Fontaine

 

L’amitié au travail

Relation amicale et vie professionnelle, est-ce compatible ? Où situer la limite ? Disons que l’équation personnelle joue évidemment. Aisance sociale, facilités à nouer des relations sont des traits de caractère qui facilitent les relations sans ambiguïté. Ce n’est souvent qu’une question de contexte et de personnalité. Quel est le climat au travail ? Si l’ambiance est bonne, pourquoi se priver d’amitiés qui peuvent perdurer au-delà de l’entreprise ? Et si elle est plutôt morose, l’adversité peut elle aussi créer des surprises. Au final, il n’y a pas de règle. Dans tous les cas, mieux vaut cultiver des amis que des ennemis. Tout en n’oubliant jamais son radar intérieur, le bon sens et la prise de recul requise. En bref, si la loyauté, la franchise, la sincérité, l’honnêteté, le partage et le don sont selon vous la base de la relation, pas de doute. Il s’agit bien d’amitié ! La vraie : celle qui fait grandir, qui stimule l’estime de soi, apaise les angoisses et diminue le stress. Le tout est de savoir la reconnaître, l’entretenir et l’honorer quand elle se présente. Et d’accepter qu’elle évolue aussi avec le temps.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *