Rébellion positive

Jour 5, ma plume se délie…

Il était une fois un continent très vaste et très brillant qui s’enorgueillissait de sa culture et de son histoire. Il bombait le torse devant ses voisins que des terres immenses séparaient. Il était loin, très loin, si loin que rien ne pouvait l’atteindre, même pas cet envahisseur inconnu dont on parlait pourtant. Le roulement des tambours des tribus voisines alertait depuis de longues semaines. Mais comme un écho, brisé sur l’étendard cuirassé de cette suffisance, il s’écrasait dans un bruit sourd, étouffant la voix des agonisants au loin. Les feux, les massacres de tribus, les villages cernés, les survivants et fuyards qui rejoignaient d’autres contrées, tout et tous hurlaient que l’envahisseur approchait. Son nom était colporté comme celui des mythes anciens, personne ne savait exactement le nommer, mais tous criaient au danger.
Et puis, sans aucune surprise, l’envahisseur conquit de nouvelles plaines, celles-là même qu’offrait à sa vue ce chef de guerre à la cuirasse salie des si nombreux échos sanglants qui s’y étaient échoués.
Il était une fois sur ce continent très vaste, des femmes et des hommes, qui repoussèrent l’ennemi de leurs corps, pourtant démunis et payant de leur vie.
Il était une fois sur ce continent, des femmes et des hommes, soudés, conscients et solidaires, qui ne cédèrent pas un pouce de terrain à l’envahisseur.
Il était une fois un continent très vaste, où rejaillit le printemps, sans orgueil, sans suffisance et sans oubli.

Une réflexion au sujet de « Jour 5, ma plume se délie… »

  1. Beau texte qui m’évoque le moment présent. Etrange cette période où je reviens aux fondamentaux. On se demande parfois si nous n’avons pas gaspillé notre temps dans des futilités et des querelles stériles. Je pense que si nous traversons cette épreuve nous en sortirons plus forts et deviendrons des héros de guerre moderne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.