Accomplissement

Ne pas avoir de héros nuit gravement à la santé

La figure archétypale du héros a toujours existé. Et le spécialiste des mythes Joseph Campbell a exploré ce thème sous tous les angles dans Le héros aux mille visages. Osiris, Prométhée, Bouddha, Jésus font partie de ces représentations qui, en fonction des valeurs de chacun et chacune, peuvent nous tirer vers le haut. Mais aujourd’hui, qu’en est-il de nos héros modernes ? Où les trouve-t-on ? A quoi servent-ils ? Et finalement, existent-ils encore pour nous faire rêver et nous faire vivre des récits collectifs ?

 

« Wonder Woman, elle est incroyable. J’aime tout ce qu’elle représente et tout ce qu’elle défend. Elle parle de l’amour et de la compassion, de la vérité, de la justice et de l’égalité. Elle est une femme entière. » Gal Gadot

 

Héros et héroïne, quels symboles ?

« Un héros s’aventure à quitter le monde du quotidien pour un territoire aux prodiges surnaturels : il y rencontre des forces fabuleuses et y remporte une victoire décisive. Le héros revient de cette mystérieuse aventure avec la faculté de conférer des pouvoirs à ses proches. » C’est la définition de Joseph Campbell quand il parle du voyage du héros. Mais faut-il avoir un sabre laser, savoir voler, être en capacité de revenir de la mort,… pour être qualifié de héros ? Heureusement non ! Dans tous les cas, il ou elle, confronté à vivre une aventure hors du commun, doit survivre à un défi impitoyable. Il acquiert ainsi un don, une perception aiguisée des choses qui le mène vers la découverte de soi et d’une certaine puissance qui peut servir à améliorer le monde. Si bien qu’il nous permet d’investir notre imaginaire. Et en cela, il est très utile.

 

Les héros des temps modernes

Ce sont souvent les circonstances qui transforment un homme ou une femme ordinaire en héros. Les résistants pendant la seconde guerre mondiale, Simone Veil, Arnaud Beltrame (le policier qui s’est sacrifié pour sauver une otage à Trèbes), Thomas Pesquet, des médecins comme Denis Mukwege (Prix Nobel de la Paix) … A bien y réfléchir, il en existe beaucoup. Même si Anne Sinclair a pu dire : « Il n’y a plus de causes qui nous dépassent, d’exploits qui nous laissent sans voix, de personnages emblématiques. Plus de Mandela, plus de Moulin. On a envie de dire que Les héros sont fatigués. » Je crois pourtant qu’il existe partout dans le monde beaucoup de personnes, qui, même si elles n’ont pas de costume, ont comme seul super pouvoir la conviction que la société peut encore évoluer. Une réponse qui affirme que cette société pourra se remettre droit sur ses pieds grâce à l’obstination de quelques-uns, grâce à leurs combats quotidiens et leur engagement envers des objectifs qui ont de l’ambition.

« Mes héros ne sont pas des super-héros, justes des gens normaux. C’est ce qui permet aux lecteurs de se les approprier et de se passionner pour le sort que je leur réserve. » Harlan Coben

 

Prescription : un héros !

Nous pouvons toutes et tous être des héros de nos vies, si nous nous donnons les moyens d’être alignés sur nos plus grandes aspirations. Pas facile ? Certes. Mais en cherchant inlassablement du côté des hommes et des femmes qui représentent pour nous un idéal, un but à atteindre, c’est un moteur incroyable. Le héros, courageux, toujours du côté du bien, qui se dévoue à la défense des valeurs comme la justice, la protection des plus faibles, avec charisme et bienveillance, est précieux pour la construction de soi, tout au long de son parcours de vie. Il permet de vaincre nos démons intérieurs en nous identifiant à eux et d’illustrer ce que l’on porte de plus beau en nous. Ce n’est pas être midinette que d’admirer acteurs, chanteurs, sportifs de haut niveau, et autres personnalités du show-biz (attention, sans tomber dans la lecture de Gala ou autre qui fait redescendre soudainement dans la médiocrité). Ils peuvent fournirent, malgré leurs faiblesses, des modèles de conduite et de comportement. Alors assumons notre besoin de rêve et d’idéal, notre envie de nous dévouer à quelque chose de plus grand que soi. Développons le sens de l’aventure et l’esprit d’explorateur, comme les héros. Osons Viser haut. Vous connaissez la suite de la citation d’Oscar Wilde… Il faut toujours viser la lune, car en cas d’échec on atterrit dans les étoiles ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *