Non classé

Echelle ou filet ? Quel numérique aime les femmes ?

Sur le blog inspiré du Bien Veilleur tenu par Henri Rimbaud, un bel hommage aux initiatives des femmes du digital et à l’esprit d’entreprise au féminin.

Présence digitale : « Mesdames on vous like ! »

Si il est un domaine où la parité semble de mise, c’est bien au cœur de l’espace numérique, le territoire des réseaux sociaux.
Le 8 mars prochain, la Journée de la Femme Digitale consacrera l’esprit d’entreprise au féminin à travers l’essor du digital. Pour enrichir le débat : Echelle ou filet ? Quel numérique aime les femmes ?

Merci Henri pour cette mise en valeur de femmes talentueuses.

Présence digitale :  » Mesdames on vous like ! « 

37.2

Echelle ou filet ? Quel numérique aime les femmes ?

logo-journee

La Journée de la Femme Digitale, une conférence imaginée par Delphine Remy-Boutang et Catherine Barba, a pour objectif de promouvoir les initiatives remarquables de femmes qui ont été portées grâce au digital et à donner à celles qui sont tentées par l’entreprenariat les premiers outils relationnels pour se lancer. 

Pour Isabelle Deprez, le numérique est favorable en nombre aux femmes. Sur Twitter, elles y sont plus présentes et plus actives. Sur Facebook, les communautés d’entraide se développent. Alors qu’y font les femmes et comment le font-elles ? Quels sont leurs comportements privilégiés ? Plutôt échelle ou plutôt filet ? En un mot, les femmes préfèrent-elles le lien ou l’ascension ?

Une première réponse apparaît d’évidence. Les femmes ont déjà choisi : le filet, et le monde digital est leur terrain de prédilection !

Le filet c’est les copines, les amies, les relations. Avec par exemple le site communautaire  » mesbonnescopines « ,  le partage joue à plein. Ce sont aussi les nombreux forums d’échanges de conseils, la multiplication des réseaux féminins etc. Les femmes se parlent souvent et plus longtemps que leurs collègues masculins et tous ces outils leur facilitent la tâche. Reste cependant  parfois à approfondir le modèle économique derrière le projet. La question de l’argent est souvent encore tabou. La culture du « care » (soins aux autres) est encore très ancrée culturellement.

Mais le filet des femmes c’est aussi  la complémentarité des talents, que facilitent ces nouveaux outils numériques. Qu’à cela ne tienne, pour réussir leurs projets entrepreneuriaux elles maillent : hommes et femmes, français et étrangers, marketing et techniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.