Accomplissement

Donner du sens à sa vie

Vaste question n’est-ce pas, qu’on ne se pose peut-être pas tous les jours en se lavant les dents. Accaparés par les écrans et le train-train quotidien, s’extraire du tourbillon pour se poser n’est pas si simple et pourtant essentiel. Nous avons tous besoin de savoir quels impacts sur le monde ont nos actions et si cela s’accorde avec nos valeurs. Je vous propose ici un détour par la psychologie existentielle, pour nous aider à définir ce qui éveille en nous le sentiment du sens.


« Le seul sens de la vie est de servir l’humanité ». Léon Tolstoï

 

Le manque de sens nuisible à tous niveaux

Certains vous diront spontanément que la famille est leur pilier. D’autres estimeront qu’ils trouvent le sens de leur existence dans le travail. Mais il faut croire que la majorité des personnes n’éprouve pas ce ressenti : beaucoup pensent qu’ils ont un faible contrôle sur leur vie, ce qui génère des comportements d’indifférence. Et seulement 5% des salariés en France se déclarent pleinement satisfaits de leur travail (contre 28% en Inde par exemple), la France se retrouvant dernier sur les 17 pays sondés (sondage 2016 Steelcase) ! Sur le même sujet, vous serez sûrement intéressé de savoir que, par contre, les personnes qui attendent beaucoup de sens de leur travail sont plus sujettes au … burn out. Dans tous les cas, la crise de sens augmente stress, troubles anxieux et autres effets néfastes en domino.

« C’est dans l’absolue ignorance de notre raison d’être qu’est la racine de notre tristesse et de nos dégoûts. » Anatole France

Ce qui fait sens de manière générale

Pour remédier à ce manque, il existe plusieurs sources qu’il est judicieux d’entretenir en même temps : sentiment d’avoir une influence sur notre environnement proche, réaliser son potentiel personnel, appartenir à une communauté, faire des choix en cohérence avec ses aspirations les plus profondes. En les activant, on éprouve alors la sensation inouïe d’avoir sa place dans le monde. Ce qui est déterminant : le lien avec la nature (d’où le besoin de plus en plus affirmé des cadres des grandes villes de retourner à une vie peut-être plus modeste mais éloignée des grandes métropoles pour se ressourcer), l’engagement social, la connaissance de soi, la santé et spiritualité (source : magazine Cerveau & Psycho).

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Image1-min.jpg.

« C’est dans la connaissance des conditions authentiques de notre vie qu’il nous faut puiser la force de vivre et des raisons d’agir ». Simone de Beauvoir

Du sens plus que du bonheur

Le concept de sens est étudié depuis au moins l’Antiquité. Déjà, Aristote parlait d’eudémonie et de bonheur eudémonique pour évoquer les actions en accord avec le « vrai soi ». Beaucoup de philosophes se sont eux aussi penchés sur la question, se contredisant ou se complétant. Mais c’est surtout la générativité qui désigne le fait de mettre en œuvre des actes qui apportent quelque chose à la postérité (même dans un cercle restreint) et qui donne un sentiment de plénitude : dispenser un savoir, s’engager politiquement, faire du bénévolat ne sont que des exemples. Encore une fois, plus on a de sources de sens, mieux on se porte ! Les questions liées directement au développement personnel, telles que la recherche de pouvoir, l’accroissement de ses performances et tout comportement individuel font partie de la réalisation de soi, sont liés au bonheur, mais ne sont pas suffisants pour répondre pleinement à la quête de sens de nos sociétés modernes.

Alors si une petite voix vous implore de vous poser, ne fuyez pas. Prenez votre courage à deux mains pour vous interroger. Ménagez-vous du temps pour trouver vos réponses, celles qui feront chanter votre cœur. Car n’oubliez pas : quand on trouve un sens à nos actions, on devient bien sûr plus satisfait, mais aussi plus optimiste, davantage inséré socialement et plus apte à affronter le stress. Trouver le sens de sa vie a donc un effet protecteur sur votre santé physique et psychique ! N’attendez plus : vivez dès maintenant de manière générative !

Isabelle Deprez

Activités en entreprise

Diplômée du Mba d’HEC et d’un master à ESCP Europe (RH et Diriger & Motiver),  Isabelle Deprez est parfaitement à l’aise sur les problématiques comportementales mais aussi stratégiques et business. Elle a été cadre dans le secteur public puis privé, dirigeante d’entreprise puis de fédération professionnelle.

Elle déploie son expertise, largement reconnue, sur 3 champs :

  • Le leadership et la transformation des comportements managériaux
  • Le développement des talents féminins
  • La transformation du travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.