Accomplissement

Rythme qui ralentit, besoin de faire le tri, de revoir ses objectifs, place à l’été !

La fin de l’année scolaire approche, la canicule a de l’avance, les cerveaux sont en compote. Vivement l’accalmie pour remettre les choses à plat. Dans nos corps comme dans nos têtes. Car connaissez-vous encore une personne qui ne dit pas à cette période « je suis débordé ! » ? Dire l’inverse serait saugrenu, anormal dans une société en accéléré. Mais n’est-il pas temps de stopper la cadence, d’arrêter de courir après… après quoi en fait ?

« Lumière profuse ; splendeur. L’été s’impose et contraint toute âme au bonheur ». André Gide

Faire de la place au vide

Depuis plusieurs années, c’est devenu presque une mode : faire le vide dans son dressing et dans sa maison. Mais apparemment, pour l’agenda, c’est tout autre chose ! En journée, impossible de souffler. Business, business, business… à coups de réunions en visioconférence, par téléphone, en présentiel.  A coup de mails et messages via des canaux de plus en plus nombreux. Alors certes, le bien-être s’invite en entreprise, mais le résultat final, en juin, reste le même pour tout le monde : nous sommes lessivés. La machine s’est emballée, en miroir du climat, saturé par nos excès. Mais une fois qu’on a dit ça, que faire ? Une seule chose : lâcher prise et faire le vide. Facile à dire, si difficile à faire quand on est formaté pour remplir jusqu’à ras bord. Mais n’est-ce pas devenu presque vital, pour chacun d’entre nous, de prendre du recul, de se délester du superflu, de se recentrer sur les priorités ? Une pause s’impose !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 20160722_173159-1024x576-min-1024x576.jpg.

« Celui qui accepte son vide peut remplir sa vie ». Catherine Enjolet

Faire le tri

L’ordinateur est surchargé, les dossiers à clôturer s’empilent, et les week-ends sont bookés. Aucune place pour penser et souffler. Heureusement, il y a l’été. Ce moment propice pour alléger nos vies, à la mer, en montagne, à l’autre bout du monde ou chez soi, tout simplement. Revenir à l’essentiel, n’est-ce pas l’enjeu de cette période qui s’annonce ? Le temps est bientôt venu de faire le tri dans nos boîtes mail, nos relations, notre façon d’envisager les choses. Est-on au bon endroit, au bon moment, c’est le moment aussi de se poser les bonnes questions. Pour le moment, sans attendre de réponse immédiate. Elles viendront plus tard, après le break des vacances, quand les idées dans la tête seront moins embrouillées. A moins qu’elles ne surgissent au détour d’une ballade, d’une baignade, au moment où on s’y attend le moins. C’est aussi comme ça que les meilleures idées surgissent. Quand on a cessé de vouloir tout contrôler, enfin. Quand on a fait de la place en soi et autour de soi, aussi.

« Nous devons dormir pour donner assez de place au rêve ». Erik Orsenna

Revoir ses objectifs

Avant de préparer vos futurs bagages, n’oubliez pas, surtout, votre carnet. Il est l’outil indispensable pour tous les mois de l’année, y compris en juillet et août ! Je dirais même surtout en été. Car c’est bien en s’éloignant de son quotidien, aussi passionnant soit-il, qu’on peut faire le bilan, se retourner sur l’année passée, sur ce qui a nourri ou ce qui a vidé (dans le mauvais sens du terme cette fois). Sur ce qui met en joie, ou au contraire fige. Ce carnet est votre meilleur allié, pour déceler les dysfonctionnements sur lesquels vous pouvez enfin prendre le temps de mettre des mots. Pour mieux réajuster votre vie professionnelle et personnelle. Pour ne cesser de grandir et d’évoluer, le plus sereinement possible. Même dans un monde en accéléré. Même dans un système désorganisé. Pour servir vos objectifs de vie. Mais aussi pour montrer le chemin, aux autres, qui sont peut-être coincé à leur tour dans un tournis dont ils ne voient pas l’issue.

Ce billet est le dernier avant l’été. Rendez-vous à la rentrée, l’esprit clair, lumineux et déterminé pour la suite de notre aventure commune !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *